RSS

Un regard sur la Préhistoire

   Cette vidéo de 25 minutes est réalisée par la CNRS. Elle provient du site de la vidéothèque du CNRS, où de nombreuses vidéos scientifiques sont mises en ligne. Certaines sont accessibles gratuitement, en partie ou intégralement, d’autres ne sont disponibles qu’au près ou à l’achat.

   Ici, dans le petit comité d’une grotte, Jacques Tixier présente l’archéologie préhistorique à de jeunes enfants. La curiosité infantile amène un flot de questions qui guident l’intervenant dans la description des temps d’antan.

   Cette vidéo est une bonne introduction, en ce qui concerne la recherche en Préhistoire. On comprend vite ce que l’on sait et les limites de notre savoir. La vidéo, destinée aux plus jeunes, est très pédagogique, même si l’on peut se demander si les petits bouts de chou ont réellement compris tous les mots utilisés.

   Quoiqu’il en soit, si cette vidéo ne traite pas du laminaire, elle montre (entre autres choses) le façonnage bifacial, et révèle déjà la difficulté de conception mentale pour ce mode de débitage. De plus, les enlèvements, ou « éclats », sont bien cadrés, on voit bien comment se taille la roche. Enfin, les outils de tailles sont expliqués, on comprend à quoi servent les percuteurs durs ou tendres (la vidéo).

http://videotheque.cnrs.fr/doc=718

T.

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 avril 2012 dans Articles

 

Étiquettes : , , , ,

Le blog de Grégor Marchand, terminologie lithique

   Grégor Marchand est un archéologue, chargé de recherche au CNRS. Il a reçu une médaille de Bronze en 2007 pour ses travaux sur la transition Mésolithique/Néolithique sur la façade atlantique de l’Europe.
Enseignant-chercheur à l’université de Rennes1, il entretient un blog, hébergé par cette université, dans lequel on peut intuitivement naviguer.
http://blogperso.univ-rennes1.fr/gregor.marchand/index.php/

   Sur ce blog, on peut trouver un certains nombre d’articles, en rapport aux travaux de G. Marchand. On peut aussi trouver nombre de liens, mettant en réseau des portails, des institutions, ou des sites de recherches. Le blog est un tremplin dans le champs de l’industrie lithique, il permet de rebondir sur l’actualité préhistorique.

   Ainsi, le lien vers la revue Arkeonet est proposé, et plus précisément, vers un livre numérique, intitulé Technologie de la pierre taillée, rédigé en 1995 par M.-L. Inizan, M. Reduron, H. Roche et J. Tixier, détaillant cette technologie en 4 tomes. Le débitage laminaire est décrit aux pages 73-80.

Cela dit, la typologie du Mésolithique/Néolithique est abordé par Grégor Marchand, sur une page spécifique ; des planches de dessins représentent le bagage lithique de ces périodes.
http://blogperso.univ-rennes1.fr/gregor.marchand/index.php/post/2008/02/04/Une-typologie-lithique

On peut cependant regretter que la terminologie se trouve sur un fichier annexe, ou bien, que le fichier annexe ne comporte pas les dessins typologiques.
http://blogperso.univ-rennes1.fr/gregor.marchand/public/Outils_pour_l_analyse_technologique.pdf

Toujours-est-il, cet article, rédigé par Grégor Marchand, en 1999, a une tendance épistémologique. En effet, il essaie de définir les apports et les limites de l’étude des vestiges lithiques. Pour cela, l’auteur définit les notions-clé que le scientifique devra observer et reconnaître, tout comme le champs du possible de ce type d’étude : les objectifs du paléolithicien sont soulignés.
Le texte nous permet d’avoir un premier aperçu sur cette discipline, on peut se familiariser avec un vocabulaire technique. Ainsi, armé d’une terminologie spécifique, il est plus aisé d’affronter les écrits scientifiques.

T.

 
1 commentaire

Publié par le 29 avril 2012 dans Articles

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

The Arkeotek Journal, des articles sur l’archéologie des techniques.

The Arkeotek Journal  est une revue scientifique qui se spécialise dans l’archéologie et la technologie des techniques. Cette revue est entièrement faite sur internet ce qui leur permet une publication rapide et des retours rapides autour des publications. Je ne vais pas aller faire la revue d’un article en particulier car il y en a trop qui pourraient vous être d’une grande utilité!

Le site est gratuit pour tous et il est possible de regarder n’importe quelle publication à n’importe quel moment. Le site est également disponible en anglais.

La navigation du site se fait assez facilement, il s’agit d’une sorte de blog où on navigue au travers de nombreux onglets, on note qu’il a encore quelques espaces qui sont en construction alors que le site a été lancé en 2006 (les premiers articles datent de 2007 en revanche). Le site est tout de même facilement navigable.

The Arkeotek Journal se dote tout de même de quelques grands spécialistes comme Boris Valentin (Boris Valentin, Université Paris 1, UMR 7041 Archéologies et sciences de l’Antiquité, équipe Ethnologie préhistorique,) qui fait partie de notre université! Ou encore Pierre Allard (CNRS, UMR 7055 Préhistoire et technologie, Nanterre), et bien d’autres.

Il est possible de trouver les articles de ces archéologues dans la partie « articles » où il faut alors sélectionner  les archives.

Il est très intéressant de vous proposer ce site car il parle beaucoup des technologies lithiques – notamment le débitage laminaire ici (article sur la surproduction de lames lithique au Néolithique ancien en Belgique) ou encore ici (article sur les productions lithiques magdaléniennes et aziliennes dans le bassin parisien).

Les articles sont bien rédigés et assez court et il est possible de tout comprendre avec un minimum de connaissance sur la préhistoire. Ils ont vraiment mis l’accent sur l’accessibilité!

Je vous conseil ce site vivement, car il vous permet non seulement de mieux comprendre le débitage laminaire à différentes périodes, il permet aussi à travers d’autres articles de mieux comprendre les sociétés qui créaient ces outils (notamment l’article sur les inégalité sociales au Paléolithique supérieur) ici.

The Arkeotek Journal!

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 avril 2012 dans Articles

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

PERSEE : Des témoins solutréens en France septentrionale

Des témoins solutréens en France septentrionale : un mode original de production de support de pointe à face plane (La Celle-Saint-Cyr, Yonne)


par Caroline Renard, 2002.

L’auteur de cet article est chargé de recherche au CNRS, à l’UMR 5608, spécialisée dans les sociétés des chasseurs-cueilleurs.
Il y est décrit la collection lithique de La Celle-Saint-Cyr, dans l’Yonne. Le contexte de fouille est incertain, et une restitution chronologique est tentée, par comparaison aux autres collections déjà existantes.
L’analyse des pointes à face plane laisse supposé un matériel datant du Solutréen inférieur, et repousse les limites géographiques de cette culture, bien plus au Nord de son Sud-Ouest français originel.

Cette article est scientifique, et peut parfois paraître austère. Cependant, l’analyse des vestiges lithiques est bien menée, et on comprend, avec assez de concentration, les subtilités caractéristiques du bagage lithique de cette époque.
On suit facilement le processus de l’analyse, la démarche scientifique est clairement exposée. Les tenants et aboutissants de cette réflexion sont sont relativement bien accessibles.

On peut cependant noter des problèmes de mise en page, en ce qui concerne l’insertion des images. Il n’est pas toujours commode de jongler entre texte et illustration, sur cette version numérisée de l’article.
Il faut, à ce propos, préciser que l’article se trouve sur le site Persee, et que le format PDF, disponible, est bien plus agréable que la version HTML du site.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_2002_num_99_3_12708#

T.

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 avril 2012 dans Articles

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Paléo recues.org Aux origines du Magdalénien « classique »

Aux origines du Magdalénien « classique » : les industries de la séquence inférieure de l’Abri Gandil (Bruniquel, Tarn-et-Garonne)

par Pierre Chalard, Marc Jarry, Edmée Ladier et Mathieu Langlais, 2004.

Ce texte est écrit par une équipe de recherche en charge de constituer la lithotèque du bassin aquitain, et de déterminer les stratégies d’approvisionnement en silex, aux époques préhistoriques. L’équipe de recherche appartient au laboratoire TRACES-UMR 5608, de l’université de Toulouse. Elle est composée de Mathieu Langlais (Post-thèse), Pierre Chalard (DRAC), Marc Jarry (INRAP). Edmée Ladier, musée d’Histoire Naturelle de Montauban, a aussi usé sa plume.

Cet article traite du site archéologique de l’abri Gandil, dans le Tarn-et-Garonne. Cette étude veut mettre en évidence les mutations techniques, qui permettraient d’identifier deux cultures. La transition entre le Badegoulien et le Magdalénien s’opèrerait entre -20500 et -18000 cal BP.
Cette dissociation culturelle est réalisée par l’étude des industries osseuses et lithiques.
On peut observer l’utilisation du débitage laminaire et lamellaire, pour ces deux groupes, mais les différences dans les gestes de taille ou dans l’approvisionnement en silex traduisent une conception et une gestion de l’espace tout aussi différentes. Ainsi, l’article permet de comprendre l’importance de l’analyse des outils issus du débitage laminaire. Plus qu’une technique, ils sont aussi une signature, un marqueur culturel.
L’article est très technique, c’est un compte-rendu scientifique. Le texte est documenté, et la bibliographie abondante.
La longueur de la page rend, parfois, la navigation peu évidente, malgré le sommaire interactif en tête de page. Le paragraphe visé est plus rapidement accessible.

Enfin, cet article ne précise pas tout à fait l’état de la recherche, dans le sens, où le Badegoulien n’est pas encore reconnu comme culture à part entière : il ne pourrait être qu’un dérivé régional d’un solutréen tardif. Études en cours…

http://paleo.revues.org/687

T.

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 avril 2012 dans Articles

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

El e-spacio de los contenidos digitales de la UNED

Sur l’unité de l’Aurignacien ancien dans le Sud-Ouest de la France : la production des lames et des lamelles

par Jean-Guillaume BORDES et Jacques TIXIER, 2002

Jean-Guillaume BORDES est maître de conférence à l’université de Bordeaux1 et fait partie du laboratoire PACEA, UMR 5199. Il est spécialiste de l’industrie lithique, et s’intéresse à la transition du Paléolithique moyen au Paléolithique supérieur (Moustérien récent, Châtelperronien, Aurignacien).
Jacques TIXIER fut membre du CNRS. Il est actuellement membre honoraire de la mae Paris10.

L’article publié dans Espacio, Tiempo y Forma, Série I, Prehistoria y Arqueologfa, t. 15, 2002, est numérisé et mis en ligne par les services de l’UNED. Ce dernier est un organisme espagnol d’éducation à distance qui promeut l’égalité des chances et d’accès aux ressources. On peut y trouver des articles de différentes natures, dans leur langue d’origine.

http://e-spacio.uned.es/fez/

Cet article fait un bref condensé de ce qu’est l’industrie lithique aurignacienne. Il se veut récapitulatif du savoir actuel et réussi son objectif à travers l’étude du site de CORBIAC-VIGNOBLE II. Ce site est remarquable par les possibilités d’analyse des vestiges lithiques : plus de 1500 pièces ont pou être remontées.
Ainsi, l’article permet de comprendre les objectifs de taille des aurignaciens, en nous présentant ce qui était rejeté ; les débitages laminaires et lamellaires semblent exclusifs, et une « standardisation » est recherchée.
L’article, bien que scientifique, rend bien compte de cette pratique. Tout est expliqué progressivement et utilement, le lecteur n’est pas noyé sous les descriptions typologiques.

En définitif, cet article est clair pour comprendre l’industrie lithique de l’Aurignacien archaïque et/ou ancien.

http://e-spacio.uned.es/fez/eserv.php?pid=bibliuned:ETFSerie1-A439BC88-4803-ABF8-BB13-099B74EB38F3&dsID=Documento.pdf

T.

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 avril 2012 dans Articles

 

Persee : évolution du badegoulien

Badegoulien et premiers temps du Magdalénien. Un essai de clarification à l’aide d’un exemple, la vallée de l’isle en Périgord/Badegoulian and Early Magdalenian. A semantic clarification

par Christophe Fourloubey, 1998

L’auteur de cet article est docteur en Préhistoire depuis 1996, et chargé d’étude et d’opération à l’INRAP, depuis 2001. Il s’intéresse aux industries de silex produites par les populations aquitaines au Badegoulien et au Magdalénien au sein du laboratoire PACEA de Bordeaux1, UMR 5199. Cette UMR étudie la dynamique du peuplement dans le bassin aquitain au Pléistocène moyen et supérieur.

Dans cet article, il tente de mettre en évidence des critères significatifs de différenciation culturelle entre le Badegoulien et le Magdalénien, notamment pas l’analyse du matériel lithique. Il émet l’hypothèse que le Magdalénien serait une forme dérivée du Badegoulien ancien. Ce dernier emploie la technique de débitage sur éclats isoxases et le débitage laminaire. Les sites magdaléniens révèlent une disparition de ce procédé pour n’utiliser que le techno-complexe lamino-lamellaire.
Ainsi, on constate, en regard de l’évolution lithique, une évolution de la chaîne opératoire, qui souligne une modification dans la gestion de l’environnement.

L’auteur écrit en prenant beaucoup de précautions. Il n’est, en 1998, à la date de parution de l’article, docteur que depuis 2 ans. Cette étude est déjà ancienne, mais permet de comprendre des particularité techniques des populations de la moyenne vallée de l’Isle, en Dordogne.

Les descriptions typologiques ne sont pas toujours aisées, mais les lecteurs spécialistes savent à quoi s’en tenir. Les images choisies sont parfois judicieuses, et les notes en bas de page assez détaillées (encore faut-il être attentif à la référence à laquelle elles se rapportent).

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pal_1145-3370_1998_num_10_1_1136

T.

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 avril 2012 dans Articles

 

Étiquettes : , , , , , ,